Comment l’État espère-t-il encourager les formations en alternance en 2019 ?

Le 1er janvier 2019 va marquer le début de nombreux changements pour les entreprises françaises, notamment les TPE et les PME. L’arrivée de l’impôt à la source a beaucoup fait parler d’elle, mais ce sera loin d’être le seul changement. Beaucoup de nouveautés concerneront la formation des salariés et surtout les formations en alternance, pour lutter contre le chômage des jeunes et favoriser l’adaptation aux changements de toutes les carrières.

Favoriser les formations en alternance

L’apprentissage et les formations en alternance sont des outils très utiles pour lutter contre le chômage. Non seulement ces formations permettent de trouver du travail rapidement à des jeunes, mais elles permettent également de nombreuses reconversions professionnelles. Elles ont l’immense avantage de permettre d’étudier, sans pour autant se retrouver au chômage.

L’État l’a bien compris et il a décidé de financer plus largement l’embauche d’apprentis et d’étudiants en alternance dans les entreprises, surtout les TPE et les PME. Les trois aides et crédits d’impôt déjà existants fusionneront donc en une seule aide globale dès le 1er janvier 2019. Cette aide sera payée par l’État, mais versée à l’entreprise par la région. Ainsi, il sera encore plus facile pour elles d’accéder aux bénéfices de l’embauche d’un apprenti.

Trouver une bonne école

Pour l’apprenti, le défi sera de trouver une bonne école en alternance qui convient aux domaines qui l’intéressent. Les écoles ne manquent pas et les opportunités de les rejoindre non plus. CESI École Supérieur de l’Alternance propose, par exemple, pas moins de sept domaines différents à étudier en alternance, c’est-à-dire à la fois à l’école et à la fois dans une entreprise.

Ces écoles seront également beaucoup plus accessibles aux apprentis, mais surtout aux jeunes apprentis. Effectivement, l’État s’est engagé à aider les étudiants qui auraient entre 16 et 29 ans à accéder à ces écoles. La nature de l’aide n’a pas encore été précisément détaillée, mais elle couvrira certainement une partie des frais et offrira un accès privilégié à certaines formations.

Profiter du nouveau CPF

Le compte professionnel de formation va également évoluer en 2019 et il sera censé offrir une plus grande autonomie aux employés pour gérer l’évolution de leur carrière et leur formation, qu’elle aille dans le sens de leur emploi actuel ou les aides à changer de secteur professionnel. Ce CPF représentera donc une excellente opportunité pour les employés trop âgés pour bénéficier des aides de l’État sur l’alternance.

Au-delà de la question de l’alternance, ce CPF sera également une très bonne opportunité indirecte pour les entreprises qui pourront alors bénéficier d’employés mieux formés et plus à même d’évoluer au sein de l’entreprise. Une application devrait voir le jour au printemps 2019 pour augmenter la lisibilité de ce processus et permettre à chacun d’en profiter pleinement.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *